week end de reve: ou comment j'ai piloter un avion au dessus de l'amazonie...

et oui vous avez bien lu: moi qui n'ai toujours pas mon permis je peut me vanter d'avoir piloter un avion avant d'avoir conduit une voiture!!!!

mais avant de vous en dire pus laisser moi vous raconter mon week end....

 

 

Samedi, on a louer une voiture avec les 2 nouveaux stagiaires de Pasteur pour aller à Sinnamary, un petit village à l'ouest de Kourou. On est arrivé tot le matin juste à temps pour assister au marché, de fruits légumes et poisson en tout genre qui se tenait sur le bord du fleuve. Tout de suit on a été charmé par ce petit bourg et pas son petit port de peche.

Après avoir fait un rapide tour du centre ville , on est partis louer des canoes pour nous ballader sur les marais du Pripri de Yiyi. Sous un soleil de plomb on c'est ballader pendant 4h entre les iles flottantes et les nuphares. On a meme eu la chance de pouvoir observer un petit caiman, qui s'est laisser aprocher de très pres par le canoe... On chercher le fameux anaconda, qui avait été observé il y a peu de jour dans le marais, mais malheureusement(heureusement??) il n'a pas daigner montrer le bout de son nez!

Apres cette petite excursion nous sommes retourner manger dans l'unique restaurant de Sinnamary: au menu fricassé de Lezard et de Pecari....quelques minutes plus tard me viola donc avec un ignane dans mon assiette! et bien c'était tout simplement délicieux...et oui moi audrey qui ne mange ni lapin ni grenouille, j'ai mangé de l'ignane et j'ai adoré! le seul truc un peu embetant c'es qu'il faut enlever la peau qui est un peu visqueuse et qu'il ya beaucoup d'os mais sinon avec une petite sauve créle un peu pigmenté ca passe très bien... et puis j'ai aussi goûté du pécari, qui est une sorte de cochon sauvage qui vie dans la foret, mais j'ai quant même préférer mon fricassé de lézard.

Petite histoire drôle couleur locale: une serveuse  apporte un fricassé de lézard à une table de touriste, et la l'un d'eux demande: " et la tête, elle est ou?" et la crise de rire générale dans le restau et dans les cuisines.....

Après ce délicieux repas,nous avons pris un guide pour nous emmener en pirogue à moteur, à l'embouchure du Sinnamary pour observer le vol des ibis rouges! c'etait tout simplement magnifique: des oiseaux par centaines viennent ce posez sur la vase à  marée basse, et les ibis étaient bien au rendez vous...en plus on à déranger un lamantin qui dormait et même si on a pas pu le voir en entier on a aperçu le bout de son nez qui venait respirer à la surface...

enfin voila, c'etait une journée super sympas....

 

 

Dimanche , après une belle grasse mat' Claire et Damien, deux pasteuriens, sont passez me prendre pour rejoindre Romuald (un autre pasteurien qui est aussi notre pilote) à l'Aeroclub de Cayenne. Après un petit check-up de l'avion par notre pilote, nous embarquons pour 1h de vol au dessus de la canopée! C'est un véritable spectacle: les nuages vont et viennent, parsemés d'étendue d'éclaircies et il nous arrive de traverser des nuages de pluies diluviennes qui s'abattent alors sur notre petit avion. Au bout d'une heure de vol nous arrivons, à Camopi, un village amerindien, pour lequel il faut normalement une authorisation d'aterrir. A peine arriver, on suate dans une piroge pour traverser l'oyapock, et rejoindre juste de l'autre coté Vila Brasil, un village Bresilien. Paradoxalement, on plus le droit d'entrer clandestinement au Bresil que de rester à Camopi, village français.

Nous sommes acceuilli pas Vandame , qui serait le dernier bagnard de Guyane, il nous invite à manger car Romuald a profiter de notre venu en avion pour lui  ramener des affaires...cette partie du fleuve et uniquement accesible par pirogue ou par avion et ici les gens on conserver une grande partie de leurs coutumes tout en adoptant des pratiques plus modernes aportées de l'exterieur. Parmis les femmes certaines sont vetus de facon traditionnelle, (pagne et sein nu) tandis que d'autres sont en shorts ou en jupe,  c'est pareil pour les hommes, d'ailleurs ils sont nombreux à faire un mix des 2 civilisations: un maillot de foot en T-shirt et un pagne à la place du short...c'est assez depaysant meme après un mois en Guyane!

J'ai adorée cette escapade, dans ce pays inconnu qui se trouve en équilibre entre modernisation et valeurs ancestrales...

Puis il a fallu, que l'on reparte car la pluie c'est mise à tombée: on a littéralement couru à l'avion pour pouvoir décoller avant que la pluie de détrempe la piste de terre rouge qui nous sert pour décoller. C'est au retour que Romuald m'a laissé les commandes: inutile de vous dire à quel point c'était incroyable: diriger un avion au dessus de la foret amazonienne en variant d'altitude et en passant au dessus des nuages...je n'ai pas les mots pour vous dire à quel point c'etait extraordiaire!

Finalement, il a fallu atterir, meme si depuis je suis rester sur un petit nuage....

 

voili voilou...sinon je pars demain pour 13 jours  au Bresil avec Dorothée une infirmière que j'ai rencontré sur cayenne...je vais essayé de vous tenir au courant de la suite des aventures...

je vous embrasse,

votre bibiche adorée

guyane

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site